Corsica Mare Osservazione

Corsica Mare Osservazione

Créée en 2003, cette association regroupe trois passionnés, Thierry Cervetti, Pierre-Henri et Martine Weber, réunis autour d’une passion commune : les cétacés. Rencontre…pas comme les autres.
On a coutume de penser que les baleines, cachalots et autres orques, qui ont baigné, avec la célèbre Moby Dick ou les nombreux reportages, notre imaginaire d’enfant. C’est, pourtant, une idée préconçue de penser que ces mammifères ne vivent dans les océans ou les mers nordiques.
En Méditerranée, on les recense par milliers, en y ajoutant, les dauphins, dont chacun d’entre nous, aura, un jour, apprécié les «galipettes», non loin des rivages de la Corse.

Une passion commune
Il est vrai que, se réfugiant sur les hauteurs, le Corse a souvent abandonné le littoral à ses différents envahisseurs. Et, plus que jamais, l’île, justifie son surnom de «montagne dans la mer».
Pourtant, pêcheurs et passionnés du monde marin, se comptent, aujourd’hui encore, par centaines.
Parmi eux, une association est née il y quatre ans :
Corsica Mare Osservazione.
Elle regroupe trois passionnés qui, sillonnent le littoral insulaire afin d’étudier le comportement des cétacés présents au large de nos côtes. Mais leur but principal reste de faire découvrir le milieu marin, ses espèces, les voir, les protéger, étudier leur manière de vivre. En bref, faire partager leur passion. Mais rien ne prédisposait à ce que Thierry Cervetti, employé à la DDE, Pierre-Henri Weber, chef d’entreprise, et son épouse Martine ne soient, un jour, attirés par les cétacés.

L’élément déclencheur,
la rencontre d’un cachalot
Cette belle aventure débute un jour de 2003. Thierry Cervetti, parti en mer vers les Calanches de Piana, effectuer des prélèvements d’eau dans le cadre de son activité

professionnelle (travail sur la qualité des eaux littorales), tombe nez à nez avec un…cachalot.
Surpris, il sollicite la RIMMO (réserve internationale marine de la méditerranée occidentale), à l’origine de la création, en 1999, de PELAGOS, sanctuaire pour les mammifères marins en méditerranée (voir par ailleurs).
La passion des cétacés est née. Thierry Cervetti décide, alors, de créer l’association Corsica Mare Osservazione. Il remporte un concours photo, et effectue un travail assidu, photographique et d’études sur les cétacés présents au large de nos côtes : baleines, cachalots et dauphins.
En 2005, Pierre-Henri Weber et son épouse Martine, rejoignent la structure.
«Rien ne nous réunissait explique Pierre-Henri Weber, sinon cette passion commune pour les cétacés. Elle a tout déclenché.»
C’est la rencontre d’une baleine, alors qu’il était parti pêcher le thon, qui rapproche Pierre-Henri Weber de Thierry Cervetti, les deux hommes ayant connu un
parcours similaire.

Une grande
complémentarité
Martine Weber, quant à elle, est rentrée plus tard dans l’association.
Les trois membres sont,aujourd’hui complémentaires.
Thierry Cervetti s’occupe des photographies en mer (superbes), dont certaines vont jusqu’à susciter des convoitises et de l’animation en milieu scolaire.
Martine Weber est animatrice lors des interventions extérieures.
Pierre-Henri Weber, effectue, pour sa part, le travail administratif ainsi que de la photographie.

«Notre but, explique t-il, c’est de partager cette passion mais de sensibiliser l’opinion publique, c’est-à-dire adultes et enfants, sur ces mammifères marins, leur mode vie, de reproduction, la façon de les approcher, de les observer, de les étudier, etc…C’est un travail de longue haleine mais nous parvenons à obtenir des résultats intéressants puisque cette campagne de sensibilisation porte, semble t-il, ses fruits.»
Les trois membres de Corsica Mare Osservazione consacrent chacun de nombreuses heures par semaine, à cette activité, qui rappelons-le, est entièrement bénévoles.

Animations en milieu
scolaire et sortis en mer
Cependant, les idées ne manquent pas. Dernière en date, la création, en 2006, d’un programme d’initiation, d’observation et d’identification des cétacés en Corse, pour des élèves de CM2. Ce programme est réalisé en partenariat avec l’Office d’Environnement de La Corse et avec l’Education Nationale.
«Les élèves sont très réceptifs» poursuit Pierre-Henri Weber, on leur apprend à reconnaître les mammifères, comment les protéger et respecter leur environnement. Ils sont émerveillés et cela n’a pas de prix !»
Thierry et Martine, chargés de l’animation, interviennent deux _ journées par classe et par session.
«On a eu trois classes l’an dernier mais la demande est très forte puisque le chiffre a doublé pour cette année.»
Parallèlement, et toujours de manière bénévole, l’association s’implique aux côtés du monde scientifique.

L’opération Delphis
Elle participe, en effet, chaque année, à l’opération DELPHIS, organisée par la RIMMO. Cette opération consiste, au cours d’une journée, à recenser, sur des zones bien définies, tous les cétacés présents.
Prélèvement d’eau pour analyses, températures, prélèvements de planctons, mesures des courants marins, fiches d’observation, les résultats font, ensuite, l’objet, après d’importantes études scientifiques, d’un rapport annuel, présenté, en novembre, à Marinland.
Un rapport présenté sous la forme d’un document de nombreuses pages illustré par des photos. A noter que Thierry Cervetti a remporté le concours pour la Une en 2003 et 2005. Preuve, si besoin est, de la qualité des photos réalisées.
Corsica Mare effectue un travail de recensement auxquels de nombreux bénévoles viennent participer. «C’est aussi une manière de les sensibiliser» reprend Pierre-Henri Weber.
Ajoutons, enfin, le récent partenariat avec «La Nave Va». «Ils mettent leurs navires à notre disposition, nous emmenons des curieux mais aussi des scientifiques ou des officiels.»
Quatre ans après sa création, l’association se porte bien. Un Site Internet est en cours de création et, dit-on, ses membres ont, d’autres projets sous le coude.
Ph.P.

Les commentaires sont fermés.

Share Button

Partenaires

Dernier numéro

Articles